BLOG

L’histoire de la transidentité

"En 2007, une loi autorisant le changement d’identité sexuelle à la fois sur le passeport et sur le certificat de naissance entre en vigueur..."

Avant de commencer avec l’histoire de la transidentité, il est important de savoir que le terme “transidentité” apparaît en Allemagne au début du 20ème siècle. Ce mot fait référence à un ensemble de pratiques d’identification à un genre différent à celui assigné à la naissance.

LE DÉBUT DE LA TRANSIDENTITÉ

La transidentité enregistre son premier cas dans les anciennes civilisations asiatiques. Si nous voulons dater les premiers cas de l’histoire de la transidentité, nous devons remonter 5000 ans en arrière.

Cependant, le début de la communauté trans et la sensibilisation de celle-ci, n’a pas commencé jusqu’à la seconde moitié du 20ème siècle.

L'HISTOIRE DE LA TRANSIDENTITÉ AU MOYEN ÂGE

À cette époque, l’idée qu’une femme “devienne” un homme et vive sous cette identité toute sa vie, devient de plus en plus une réalité que beaucoup de gens vivent.

Le Moyen ge était une société dominée par le christianisme, une époque où la soumission de la femme à l’homme était “naturelle”, et, une époque où de nombreuses femmes vivent en cachant leur véritable identité pour éviter les critiques chrétiennes.

Dans le monde byzantin, le terme de troisième sexe existait déjà. Et le changement d’organes génitaux et le changement de sexe devenaient de plus en plus possibles.

De plus, dans les premiers temps chrétiens, on disait que Dieu avait créé l’humain avec les deux sexes. Doctrine qui peu après a été démentie mais qui a eu une grande influence sur l’histoire de la transidentité.

Au Moyen ge, on trouve les “gnostiques“, écrivains célèbres de l’époque, qui écrivaient leur propre version de la vie du Christ et introduisaient la possibilité du changement de sexe.

Par conséquent, dans la chrétienté médiévale, le changement de sexe et d’identité était possible.

L'HISTOIRE DE LA TRANSIDENTITÉ À TRAVERS LES DIFFÉRENTES ÉPOQUES ET CULTURES

À travers l’Histoire, les personnes du “troisième genre” ou transgenres ont été enregistrées dans presque toutes les cultures :

En Amérique, Joseph François Lafitau souligne dans l’un des premiers rapports sur les personnes transgenres “des femmes qui représentaient un grand courage viril dans leur profession guerrière” ainsi que “des hommes lâches avec l’intention de vivre une vie féminine”.

Dans la culture asiatique, il existait la participation de personnes transgenres et homosexuelles déguisées en spectacles de chant, danse… En Inde, vivaient les “Hijras”, une caste du “troisième genre” qui vivait un rôle féminin.

En Europe, plus précisément dans la Grèce antique, la déesse Cybèle a été vénérée par une secte créée par des gens castrés et à l’apparence féminine. Les mêmes qui ont fini par porter des vêtements féminins et appelés “femmes”. Ces premières personnes transgenres ont inspiré de nombreux auteurs comme les premiers modèles gays.

Nous arrivons ensuite à la période moderne, une période qui continue aujourd’hui.

En Afrique, en 2008, pour la première fois, un groupe de personnes transgenres s’unissent pour exposer leurs portraits.

En Amérique centrale, plus précisément en République Dominicaine, il n’était pas rare de voir des traits intersexes. Plusieurs garçons grandissent comme des filles bien qu’à la puberté ils aient été reconnus comme des garçons sous le nom “les œufs de douze ans”.

Au Mexique, dans les cultures zapotèques, un "muxes" était une personne assignée en tant qu’homme dès sa naissance mais avec un rôle féminin en raison de son habillement et de son comportement. Ils étaient considérés comme des gens du "troisième genre" qui pouvaient effectuer des travaux de femme et d’homme. Il convient de souligner qu’en 1970, selon une étude, 6 % des hommes de cette communauté étaient des "muxes".

Aux États-Unis, il y avait des gens qui vivaient sous le genre opposé, comme Joseph Lobdell. En outre, plus de 200 femmes ont été emmenées à la guerre pour faire le travail du soldat, comme ce fut le cas pour Albert Cashier.

En 1895, ils ont créé le club “cercle des hermaphrodites” pour défendre les persécutions violentes que subissaient ces personnes. Cependant, ce n’est qu’en 1952 que l’idée du changement de sexe est connue de la grande majorité des gens grâce à Christine Jorgensen. Parallèlement, des associations et des clubs sont créés.

En 1990, on commence à normaliser la journée du souvenir trans pour commémorer ceux qui ont été achevés par la violence. À partir de ce moment, la visibilité des personnes trans commence à croître grâce à des actrices comme Laverne Cox et Caitlyn Jenner.

Après plusieurs années consécutives de croissance de l’acceptation des personnes transgenres, en 2016, le gouvernement Obama a publié un guide pour que les élèves transgenres puissent utiliser les toilettes correspondant à leur identité dans les écoles publiques. Un an plus tard, en 2017, Trump interdit avec succès l’utilisation de sept mots, dont l’un est le terme "transgenre". Mais il n’arrive pas à éliminer les personnes trans dans l’armée.

Si nous revenons à l’Asie, dans l’histoire de la transidentité, nous remarquons deux endroits : l’Iran et la Thaïlande. En Iran, les personnes transgenres étaient classées dans le même groupe que les gays et les lesbiennes, les uns et les autres étant condamnés à mort. Cependant, en 1980, le gouvernement autorise les personnes transgenres à subir une chirurgie de changement de sexe. Et en Thaïlande, c’est là que nous utilisons deux termes : “Tom” et “Dee”. Le premier fait référence à une femme qui porte des vêtements féminins mais qui exprime une attitude masculine. Alors que le second est une femme homosexuelle ou bisexuelle avec les expressions féminines typiques Thai. La Thaïlande devient l’endroit où se déroulent le plus grand nombre d’opérations de changement de sexe.

Enfin, en Espagne, au XVIe siècle, plusieurs personnes ont été élevées comme des filles, mais avec le temps, en raison de diverses circonstances, ils ont adopté des identités masculines. Certains biographes considèrent ces personnes comme des “personnes transgenres”.

Au même siècle, à l’époque franquiste, des millions de femmes trans et homosexuelles ont été emprisonnées, raison pour laquelle, aujourd’hui encore, on lutte pour faire justice.

En 2007, une loi autorisant le changement d’identité sexuelle à la fois sur le passeport et sur le certificat de naissance entre en vigueur.

Au Danemark, Lili Elbe a été la première femme trans à bénéficier d’une chirurgie de changement de sexe. Celle-ci effectue sa transition et change de nom en 1930.

En Allemagne, plus précisément à Berlin, le mouvement le plus actif au monde en faveur de la défense des droits LGBT naît. Le célèbre médecin Magnus Hirschfeld cherchait la reconnaissance sociale des homosexuels et des personnes transgenres. Il cofonde le comité scientifique humanitaire et l’institut de recherche sur la sexualité.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Partagez cet article

CALENDRIER DE RENDEZ-VOUS

Facile et rapide, vous pouvez désormais réserver directement en ligne votre rendez-vous en choisissant le jour et l’heure qui vous conviennent le plus. Vous pouvez également choisir le type de RDV : 1º RDV informatif et gratuit, une séance, un forfait de séances, etc.

À lire également...

Cet article n’a pas répondu à vos questions?

Si vous avez encore des doutes ou des questions, n’hésitez pas à nous contacter directement, nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Contactez-nous par Whatsapp