“En Europe, cette première marche des fiertés a lieu le 29 avril 1972 à Münster, en Allemagne.”

Le mois de juin est consacré à la marche des fiertés. Il s’agit de la principale manifestation de la communauté LGBTQIA+ dont le but est de donner, sur fond de fête et de célébration, plus de visibilité aux personnes homosexuelles, bisexuelles, queers, transgenres, intersexuelles et asexuelles. Ces marches, organisées à travers le monde, sont également l’occasion de revendiquer plus de liberté et d’égalité des personnes LGBTQIA+.

Origine des marches des fiertés

Les marches des fiertés sont créées à la suite des émeutes de Stonewall. Il s’agissait d’un bar gay situé à New York, lieu de rencontre des personnes homosexuelles, bi et trans. Ce bar était sujet aux descentes arbitraires de police. Un soir, suite à une énième descente, les clients se rebellent et des émeutes explosent pour durer plusieurs jours. Les émeutes de Stonewall deviennent alors le symbole de la lutte LGBT pour obtenir l’égalité.

Suite à cet événement, des associations proposent de créer un défilé en hommage aux manifestations de Stonewall. Des militants suivent ce mouvement à Philadelphie, Chicago, San Francisco et Los Angeles. 

Le 27 juin 1970, la première marche des fiertés au monde a lieu à Chicago, suivie par les marches de San Francisco, de New York et de Los Angeles. 

En Europe, cette première marche des fiertés a lieu le 29 avril 1972 à Münster, en Allemagne.

Déroulement des marches des fiertés

L’organisation des marches est similaire à travers le monde. 

À la tête du cortège, se trouvent les représentants politiques, les organisateurs de la marche, les associations partenaires. Derrière, les manifestants suivent les chars au son de musique électronique. D’autres associations comme les associations étudiantes, celles de parents et d’amis de personnes LGBTQIA+, les LGBT des entreprises, etc. participent également à cette fête. 

La foule est très colorée. Elle est composée de drag queens, de personnes travesties, d’hommes torses nus qui brandissent le drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBTQIA+. 

Un parcours est prédéfini, ponctué de chants, de danses, de slogans scandés, en rapport avec la thématique de l’année. Des concerts, des soirées, des spectacles, des flash mob sont également organisés. On observe aussi à plusieurs reprises des minutes de silence en hommage aux personnes victimes du sida ou de crime haineux. 

À la fin du parcours, un discours est lu par le responsable de l’organisation de la marche pour rappeler les revendications du moment. 

Source :

fr.wikipedia.org

Image :

parissecret.com

Khadiaja Houmimi

ARTICLE ÉCRIT PAR

KHADIJA HOUMIMI

Rédactrice, traductrice et philologue en langues française et espagnole

Comparte este artículo

¿Este artículo no ha resuelto tus dudas ?

Si aún te quedan dudas, nos ponemos en contacto directo contigo y contestamos a todas tus preguntas.

Últimos artículos

Vocabulario LGBT
LGBTQIA+
FEMIVOZ

LGBTQIA+ : un peu de lexique

  Aujourd’hui encore un bon nombre de termes, qu’il s’agisse d’orientations sexuelles ou d’identités de genres, sont largement méconnus. Bien que chaque jour, de nouveaux

LEER EL ARTÍCULO >>>
Contactez-nous par Whatsapp