EMOTUS | Revista Digital

Troisième sexe/troisième genre : qu’est-ce que c’est ?

.

“On observe dans la nature des cas d’identité sexuelle autre que la norme binaire. L’exemple le plus connu est celui de l’hermaphrodisme qui renvoie à la présence simultanée des organes mâles et femelles…”

 

Le troisième sexe ou troisième genre renvoie à un état autre que la répartition binaire : masculin/ féminin.

Cette appellation de troisième sexe recouvre des réalités différentes selon les diverses civilisations et pays. Il peut s’agit d’un état intermédiaire entre homme et femme, de l’appartenance aux deux sexes en même temps, du genre neutre, de la fluidité de genre ou d’une troisième catégorie totalement en dehors des concepts féminin et masculin.

En Occident, le troisième sexe peut renvoyer aux personnes homosexuelles, transgenres ou intersexes, mais généralement ce concept signifie simplement “autre” pour se référer à de nombreuses identités de genre et orientations sexuelles. Selon certains sociologues, il serait plus juste de parler de troisième, quatrième, cinquième sexe, voire plus.

 

Historique du concept de troisième sexe

Dès l’Antiquité, on observe des variétés de genre qui pourraient être regroupées sous le nom de troisième sexe. Ainsi, en Mésopotamie, on a retrouvé des représentations d’une déesse ni homme, ni femme, sans aucune apparition des organes génitaux. Il existait même un autre genre pour désigner une caste de personnes pratiquant la prostitution, le théâtre, la danse extatique et la musique.

En Égypte, on retrouve un troisième sexe appelé eunuque. 

En Europe, vers 1700, en Angleterre, il existe un troisième sexe qui désignait des employés hommes efféminés travaillant dans des établissements de prostitution.

Au XIXe siècle, on voit apparaître des personnes se considérant comme un troisième sexe, un sexe inversé ou un sexe intermédiaire. 

En Allemagne, les opposants aux féministes les appellent le troisième sexe et parfois les féministes elles-même emploient ce terme pour se définir. 

Au XXe siècle, Karl Heinrich Ulrichs défend les cause et les droits des homosexuels qu’il appelle les uraniens et qu’il considère comme un troisième sexe, les définissant comme des âmes de femme dans un corps d’homme. 

Dans les années 1970, on observe une séparation des concepts d’identité de genre et d’orientation sexuelle. Dès lors, les personnes féministes, trans, queer se considèrent comme un troisième genre. 

 

Le troisième sexe comme nature biologique

On observe dans la nature des cas d’identité sexuelle autre que la norme binaire. L’exemple le plus connu est celui de l’hermaphrodisme qui renvoie à la présence simultanée des organes mâles et femelles. Par ailleurs, certaines espèces de poissons possèdent un sexe féminin et trois sexes masculins.

Selon la biologiste Anne Fausto-Sterling, il faudrait établir 5 sexes chez l’homme. En effet, chez les personnes intersexes, il existe l’hermaphrodisme pur (présence de testicules et d’ovaires chez la même personne), le pseudo-hermaphrodisme féminin ( personne de sexe féminin qui présente des ovaires ainsi que certains traits de l’appareil sexuel masculin, mais pas de testicules), le peudo-hermaphrodisme masculin (personne de sexe masculin qui présente des testicules et des caractéristiques de l’appareil génital féminin, mais sans ovaires).

Il faudrait donc reconnaître qu’en dehors du binarisme, il existe des sexes intermédiaires

 

Le troisième sexe dans les sociétés contemporaines

En Inde et au Bangladesh, les hijras sont 5 à 6 millions. Ils sont appelés eunuques en anglais même s’ils ne sont pas nécessairement castrés. Ces personnes sont soit intersexes, soit s’habillent comme des femmes ou se considèrent ni homme, ni femme. 

Les gaddis sont des jeunes femmes qui font le choix de ne pas se marier et qui s’habillent et travaillent comme des hommes tout en gardant leur rôle féminin au sein du foyer. 

En 2005, l’Inde vote l’apparition d’un troisième sexe sur le passeport : masculin, féminin, eunuque. Le 15 avril 2014, la cour suprême reconnaît l’existence du troisième sexe désignant en plus des eunuques, les personnes trans et demande qu’elles obtiennent en matière de soins de santé et de travail, les mêmes droits que le reste de la population.

En Thaïlande, les kathoeys (dames-garçons), sont une population considérée comme des hommes à l’esprit de femme, comme un troisième sexe autre ou comme des femmes nées dans un corps d’homme. Ces personnes elles-mêmes se considèrent comme femmes, certaines comme un deuxième genre de femme et d’autres comme des “non-hommes”.

En Indonésie, les bugis regroupent 5 genres et réalités non conformistes : masculin, féminin, androgyne, homme travesti, femme travestie. 

En Albanie et dans d’autres pays des Balkans, les vierges sous serment sont des femmes qui vivent comme des hommes. Elles ont fait vœu de chasteté, portent des vêtements d’homme et bénéficient des avantages réservés aux hommes dans une société patriarcale. 

En Amérique du Nord, dans les cultures amérindiennes, il existe également plusieurs catégories de genre regroupées sous le terme Deux-Esprit. Il s’agit des transgenres, de genres mélangés, de genre intermédiaire, de 3ème ou 4ème genres différents du genre binaire. 

 

Conclusion

On remarque que les termes troisième genre ou troisième sexe représentent une nébuleuse qui regroupe à la fois des genres différents, des orientations sexuelles autres que l’hétérosexualité et parfois même des pratiques non conformistes. 

Aujourd’hui, une dizaine de pays ont opté pour l’apparition d’un troisième genre sur les documents administratifs tels que le passeport. Cependant, dans la plupart de ces pays, ce troisième genre renvoie uniquement à l’intersexualité. Très peu d’entre eux proposent le transgénérisme ou d’autres identités de genre.

 

Sources :

lanouvellerepublique.fr

affiches-parisiennes.com

fr.wikipedia.org

Image :

affiches-parisiennes.com

Khadiaja Houmimi

ARTICLE ÉCRIT PAR

KHADIJA HOUMIMI

Rédactrice, traductrice et philologue en langues française et espagnole

Comparte este artículo

¿Este artículo no ha resuelto tus dudas ?

Si aún te quedan dudas, nos ponemos en contacto directo contigo y contestamos a todas tus preguntas.

Últimos artículos

Roberta Cowell
LGBTQIA+
FEMIVOZ

Roberta Cowell

  Roberta Elizabeth Marshall Cowell est la première femme transgenre britannique à être connue pour avoir subi une chirurgie de réattribution sexuelle. Sa position de

LEER EL ARTÍCULO >>>
Contactez-nous par Whatsapp