Féminiser une voix : chirurgie ou logopédie - orthophonie ?

Comment féminiser une voix

Depuis quelques années, nous entendons parler de plus en plus de la féminisation de la voix. Non seulement de la voix des femmes transgenres, mais également de celle des femmes cisgenres ayant une voix grave ou une voix pathologique et d’acteurs ou humoristes cherchant à augmenter l’élasticité et la plasticité de leur voix lors de l’incarnation de différents rôles féminins. Mais quelles sont les méthodes les plus efficaces pour féminiser une voix ?

Il existe, de nos jours, plusieurs techniques pour féminiser une voix :

– les séances de logopédie ou d’orthophonie

– la chirurgie d’augmentation tonale (intervention ORL)

Mais, quelle est actuellement la meilleure méthode ?
Quelle est la technique la plus fiable et efficace ?
Quelle est la moins dangereuse, celle qui propose le plus de garanties ?

Lors de cet article nous allons essayer de passer en revue les pour et les contre de chacune d’entre elles.

Féminiser une voix, mais aussi la façon de parler, de communiquer…

En tant que logopède spécialisée dans le secteur de la féminisation de la voix depuis presque 15 ans, j’ai travaillé avec tout type de patients (femmes transgenres, femmes biologiques, acteurs… ) de tout âge et ayant des histoires cliniques et médicales différentes. J’ai travaillé avec plusieurs dizaines de patientes ayant été opérées des cordes vocales (Glotoplastie de Wendler, LAVA, tansposition de la commissure antérieure…) et avec des patientes présentant des cordes vocales tout à fait saines.

J’ai mis en place en 2005 une méthode logopédique qui permet de féminiser une voix en 20 minutes et de l’automatiser en 15 séances, la Méthode Astudillo. Une intervention efficace et qui se perpétue sans régression tout en respectant les cordes vocales de la patiente et ce, sans intervention chirurgicale. Cette méthode demande donc entre 2 mois et demi et 3 mois de travail à raison de 30 minutes par séance et implique un travail quotidien et à domicile en début de traitement. Il est clair que face à ceci la chirurgie peut se dessiner comme une solution plus « facile » ou plus « rapide » mais dans tous les cas, la logopédie ou l’orthophonie sont en mesure de garantir des résultats, sans régression et d’assurer un respect organique des cordes vocales sans risques de lésion.

La chirurgie, féminisation ou augmentation tonale ?

En ce qui concerne l’intervention chirurgicale, il faut dire que le terme « chirurgie de féminisation de la voix » n’est pas vraiment approprié; il s’agit en effet d’une chirurgie d’augmentation de la hauteur de la voix, à savoir, d’une recherche d’augmentation de la fréquence fondamentale (note centrale du discours). Mais la féminité ne peut être résumée à une note aiguë. La chirurgie ne peut à elle seule suffire pour féminiser une voix. En effet, le concept de féminité ou de voix féminine englobe d’autres paramètres tels que l’expressivité, les émotions, l’articulation, le rythme, les mimiques… 

Effets secondaires

Lorsque nous nous retrouvons face à une patiente qui a effectivement été opérée des cordes vocales à la recherche d’augmenter sa tonalité, nous retrouvons les effets secondaires suivants (basé sur ma propre expérience professionnelle):

  • une diminution du temps maximal de phonation (TMP) qui s’explique par le rétrécissement de l’espace aérien entre les cordes vocales,
  • une réduction de la capacité de projection vocale et de l’intensité lors de la parole du à ce rétrécissement de l’espace aérien situé entre les cordes vocales,
  • une perte totale ou partielle de l’étendue vocale que ce soit vers les sons graves ou vers les sons aigus, ce qui affecte directement l’aspect mélodique de la voix lors du discours,
  • une perte de la voix de tête ou une difficulté à l’atteindre ou à la maintenir,
  • les patientes se plaignent de ne pas avoir suffisamment d’air lorsqu’elles parlent. Leur parole est entrecoupée, les inspirations que nous décelons lors du discours sont très prononcées, la patiente témoigne en général d’un manque d’air.

D’un point de vue logopédique, nous nous retrouvons donc face à une voix pathologique.

D’un point de vue social, ce genre de voix peut parfois être considérée par la société comme étant plus féminine de par son côté où sa sonorité aérée. Mais attention, car si vous êtes une femme à la recherche d’une voix plus féminine, vous ne pouvez négliger l’aspect émotionnel de votre voix ni laisser de côté l’implication de votre corps ou de votre personnalité. Si grâce à la chirurgie vous gagnez quelques notes aiguës lorsque vous parlez, celle-ci n’agira aucunement sur votre féminité globale ni sur votre expressivité faciale ou corporelle. Nous nous retrouvons face à une définition trop restreinte du concept de féminité car une voix féminine ne se résume pas à une augmentation tonale.

D’autre part, il est important de prendre en compte le fait que ce genre de chirurgie est trop « jeune » pour pouvoir en connaître les effets à long terme, surtout lors du vieillissement à venir des cordes vocales et du larynx. Actuellement aucun chirurgien ne peut prédire ou prévoir comment votre voix sera d’ici une dizaine ou une quinzaine d’années après avoir été opérée.

D’autres effets de la chirurgie sont à mentionner puisqu’ils affecteront votre vie sociale et professionnelle:

  • Une anesthésie générale et nécessaire (hospitalisation, repos),
  • un repos vocal de 7 à 10 jours est imposé par le chirurgien après l’intervention. Pendant cette période vous ne pourrez pas parler ni tousser (attention aux points de suture qui peuvent sauter),
  • après le repos vocal, votre voix sera rauque et cassée (phase de cicatrisation, cadre inflammatoire, antibiotiques…), et en fonction de chaque patiente, cet effet peut se prolonger plusieurs mois en dépendant de la cicatrisation de chacune.

Le chirurgien vous donnera un rendez-vous pour une révision post-opératoire après un ou deux mois (cela dépend du chirurgien) et vous conseillera de consulter une logopède ou une orthophoniste après l’intervention (et parfois également, dans les meilleurs des cas, avant l’intervention).

Mais, savez-vous pourquoi ? Comprenez-vous vraiment l’importance de l’intervention de la logopédie ou orthophoniste après une telle intervention ?

Intervention logopédique post-opératoire

Il est important de préciser que lors des dernières années, le traitement logopédique post-chirurgical a toujours été en définitive une « rééducation du geste vocal » à la recherche de la guérison des effets secondaires de la chirurgie, plus qu’un traitement qui vise à « féminiser une voix » à proprement dit. Il est important de comprendre les effets secondaires des techniques chirurgicales dite de « féminisation » sur des cordes vocales saines (cités plus haut) pour comprendre à quel niveau la logopède ou l’orthophoniste devra intervenir.

Objectifs

L’objectif principal de la logopède ou de l’orthophoniste lors du traitement post-chirurgical ne se centre donc plus sur la féminisation de la voix à proprement dit, mais sur une recherche du rééquilibrage du geste vocal surtout au niveau respiratoire:

  • Le premier pas sera de rétablir une coordination pneumo-phonique qui permettra à la patiente de se sentir moins étouffée lorsqu’elle parle,
  • de réduire la sonorité aérée lors de son discours pour rehausser la qualité vocale ainsi que l’intelligibilité,
  • de pallier ce rétrécissement inter-cordal en augmentant l’accolement des cordes vocales (augmenter le son, réduire l’air),
  • de réduire les tensions musculaires surajoutées lors du geste vocal tant au niveqau vocal qu’au niveau corporel,
  • et du développement de la voix de tête dans la recherche d’une augmentation de l’étendue vocale afin d’accroître la mélodie lors du discours et donc augmenter ainsi la féminité.

En ce qui concerne le traitement pré-opératoire, il consistera principalement à développer le potentiel vocal de la patiente et à lui prouver que les techniques logopédiques lui suffiront pour obtenir une voix plus féminine. Si la patiente est malgré ceci décidée à se soumettre à une intervention chirurgicale pour augmenter sa tonalité, elle aura tout de même été préparée aux exercices de féminisation de la voix qui seront appliquées en fin de traitement post-opératoire.

Après cette brève analyse, si vous souhaitez vous soumettre à une chirurgie d’augmentation totale, telle que la Glotoplastie de Wendler par exemple, nous vous conseillons de consulter premièrement une logopède ou une orthophoniste afin d’ évaluer votre potentiel vocal avant de prendre votre décision. En effet, lorsqu’il s’agit de féminiser une voix, la chirurgie des cordes vocales ne vous offre actuellement aucune garantie de féminité. Et ce qui est sûr, c’est que les effets secondaires cités dans cet articles peuvent apparaître dans leur totalité ou partiellement suite à cette chirurgie, et que vous ne saurez jamais prédire quelle sera le résultat vocal post-chirurgicale.

Mariela ASTUDILLO RAMIREZ

Logopède spécialisée dans la féminisation de la voix

Whatsapp: 0034 625 14 46 47

Email: info@femivoz.com

Vous avez encore des doutes?

N’hésitez plus et contactez-nous, votre 1er rendez-vous est totalement GRATUIT. Nous vous guidons et nous répondons à toutes vos questions.

Skype us:

Rápido y cómodo, envíanos todas tus preguntas y te contestaremos enseguida !

Consúltanos por Whatsapp