Logopédie ou chirurgie ?

Effets secondaires, risques, conseils… découvrez tout ce que vous devez savoir sur les traitements actuels de féminisation de la voix.

Chirurgie

Une technique expérimentale

 

Actuellement, la chirurgie qui se déroule au niveau des cordes vocales pour augmenter le ton de la voix (fréquence fondamentale) est encore expérimentale et n’offre aucune garantie. Les résultats peuvent donc varier considérablement d’une patiente à l’autre. Étant une chirurgie invasive et très agressive pour les cordes vocales, Femivoz ne recommande ce type de chirurgie que dans certains cas très spécifiques. En effet, il n’y a pas de retour en arrière possible, une fois que les cordes vocales sont opérées, la voix ne sera plus jamais la même.

Vous hésitez à vous faire opérer ?

Les patientes qui souhaitent effectuer une intervention chirurgicale au niveau des cordes vocales afin d’augmenter le ton de leur voix sont invitées à s’informer préalablement des inconvénients et des risques liés à cette chirurgie avant de prendre leur décision. Nous vous recommandons également de consulter une logopède afin d’évaluer votre potentiel vocal. Dans le cas d’une intervention chirurgicale, un traitement logopédique pré et post opératoire sera recommandé, indispensable pour consolider les résultats de la chirurgie.

Logopédie

Une formation complète

 

Femivoz a passé plus de dix ans à appliquer le traitement de féminisation de la voix à tous types de femmes avec une satisfaction de plus de 95%. Étant un traitement non invasif, la logopédie (orthophonie) permet de développer tout le potentiel vocal en maintenant les cordes vocales saines. C’est le point le plus pertinent face à la chirurgie, car la logopédie ne présente aucun risque pour la patiente ou pour son appareil vocal. Au contraire, le traitement de féminisation de la voix aide à maintenir un organe vocal sain et fonctionnel.

Traitement de logopédie post-opératoire

En ce qui concerne les traitements logopédiques/orthophoniques postopératoires, dans certains cas, il ne s’agit plus d’une féminisation de la voix proprement dite, mais plutôt d’une rééducation vocale tentant de pallier les effets négatifs de la chirurgie. Dans le cas des voix qui ont réussi à augmenter leur fréquence fondamental par la chirurgie, le traitement de la féminisation de la voix postopératoire se concentrera sur l’entraînement de la mélodie ainsi que sur les éléments prosodiques qui interviennent dans le discours. Nous intervenons aussi sur les effets secondaires postopératoires, telles que les difficultés à moduler et à augmenter le volume de la voix.

Effets secondaires de la chirurgie

Il est important de comprendre l’impact que cette chirurgie aura sur des cordes vocales saines. Actuellement, les effets secondaires suivants sont observés:

> Une diminution du temps de phonation maximal (TPM) due à la réduction de l’espace laryngé situé entre les cordes vocales, ce qui diminue également l’espace de passage de l’air des poumons à la bouche.

> Cette diminution du TPM implique donc une diminution de la capacité de projection vocale, une augmentation de la pression sous-glottique et une augmentation de la tension musculaire, modifiant le mécanisme vocal de la patiente dans son ensemble.

> Chez certaines patientse, des difficultés à atteindre des sons aigus et même à atteindre la voix de tête ont également été constatées. Cela empêche clairement l’intonation et la mélodie de la voix de la patiente pendant le discours.

> Au niveau organique, des lésions ou des maladies inflammatoires peuvent apparaître, provoquées par le déséquilibre musculaire et l’altération du geste vocal résultant de la chirurgie ainsi que par le rétrécissement de l’espace traversé par le flux d’air.

Certaines patiente, pour lesquelles la chirurgie n’a pas fonctionné ou a échoué, une voix aphonique, dysphonique ou même diplophonique peut en résulter dans le cas, par exemple, d’une déchirure antérieure des points de suture. (écouter l’audio).

CHIRURGIE

La Glotoplastie de Wendler

La technique chirurgicale actuelle la plus utilisée pour augmenter le ton de la voix s’appelle la glotoplastie de Wendler. Il s’agit d’une technique décrite par Wendler en 1989 qui est réalisée par voie endoscopique (par la bouche) et sous anesthésie générale. Cette chirurgie consiste à raccourcir les cordes vocales et à réduire leur masse vibratoire. Nous recommandons un repos vocal post-chirurgical de 10 jours après lequel les séances de logopédie post-opératoire commenceraient. C’est une technique très invasive et IRRÉVERSIBLE, il est donc conseillé aux patientes de commencer par un traitement logopédique avant d’opter pour une intervention chirurgicale car aucune garantie n’est actuellement offerte au niveau des résultats. (écouter audios post-chirugíe).

ÉTAPE 1

Le chirurgien commence par dépithelialiser le bord libre de la corde vocale dans son tiers antérieur, généralement avec des instruments froids ou avec un laser.

ÉTAPE 2

Une fois dépithelialisées, les cordes vocales sont suturées au niveau de la commissure antérieure, nécessitant plusieurs points de suture.

ÉTAPE 3

Dans la troisième étape, le chirurgien procède à la réduction de la masse vibratoire des cordes vocales en appliquant un laser C02 sur la surface antérieure de celles-ci.

CHIRURGIE

Demander plus d’informations

Femivoz travaille dans l’unité VOICE de l’hôpital de Quirón avec une équipe ORL spécialisée dans ce type de chirurgie d’augmentation du tonus.

LOGOPÉDIE

Demander plus d’informations

Femivoz conseille aux patients de commencer par un traitement orthophonique avant de procéder à une chirurgie irréversible sans garantie.

Skype us:
Contactez-nous par Whatsapp