TABAC ET FÉMINITÉ

Comment le tabac affecte-t-il le travail de féminisation de la voix ?

Il est important d’avoir conscience que non seulement le tabac a des effets nocifs sur les poumons de la fumeuse ou du fumeur, mais que la fumée aspirée va également être nocive pour les tissus, muqueuses et autres éléments de notre anatomie au niveau chimique (goudron, nicotine), mais aussi (et surtout) au niveau thermique. 

Ainsi, le tabac provoque une brûlure répétée de la zone de la bouche, de la langue, de la gorge, du larynx, des cordes vocales jusqu’aux poumons. Voici sur ce point quelques données importantes à connaître :

  • La cigarette atteint une température d’environ 1600 degrés
  • Lorsqu’elle est posée entre les lèvres et que la fumée est aspirée, la chaleur de celle-ci est en moyenne de 800 degrés
  • Lorsque la fumée arrive dans les alvéoles des poumons, la température est de 200 degrés. 

Cela signifie qu’il existe un mécanisme physique de distribution de la chaleur et de réduction de la température de la fumée, lorsque celle-ci se trouve au contact du pharynx, du larynx, des bronches jusqu’aux alvéoles. Ce mécanisme repose sur l’augmentation de l’humidité des parois.

En effet, la fumée de la cigarette va entraîner, par réaction défensive de l’organisme, une hypersécrétion de la muqueuse des cordes vocales. C’est ce qui explique que les personnes qui fument ont tendance à devoir constamment se nettoyer ou se racler la gorge.

Les cordes vocales sont donc agressées certes, par les multiples mécanismes chimiques liés au goudron (une cigarette contient plus de 2 500 substances chimiques que la combustion transforme en 4 000 substances dont plus de 70 sont cancérigènes), mais aussi par la brûlure qu’elles subissent.

Comme protection face à ces agressions, une hypersécrétion est produite au niveau de la muqueuse des cordes vocales. Pour cela, les personnes qui fument ont tendance à avoir une nécessité constante de se nettoyer la gorge et de la racler.

La fumée de la cigarette va augmenter la rigidité de la structure des cordes vocales, c’est-à-dire, celles-ci vont être inflammées, gonflant et ralentissant la cinétique vibratoire de la propre corde vocale. Du à ce grossissement de la corde vocale et au ralentissement vibratoire, la voix deviendra plus grave et perdra en qualité vocale, pouvant aller jusqu’à l’extinction partielle ou totale de la voix. 

Puis-je féminiser ma voix si je fume ?

En ce qui concerne entraînement vocal de féminisation de la voix chez la femme fumeuse, il y a une problématique importante qui s’ajoute : l’aggravement de la voix. En effet, le tabac aura tendance à aggraver la voix et à la pathologiser.

Je souhaite préciser qu’il y a une différence entre une voix grave saine et une voix aggravée par le tabac : nous nous trouvons face à une voix pathologique, pour laquelle l’organisme est affecté et dont le mécanisme vocal sera nuit par le tabac.

 

Donc, lorsque nous souhaitons féminiser la voix d’une femme transgenre, nous pourrions retrouver les éléments suivants :

  • L’inflammation des cordes vocales empêche ou rend difficile la vibration de celles-ci de façon correcte, surtout lors de la production de sons aigus, c’est qui affecte l’entraînement de la mélodie et de la résonance =  la voix est monotone et on n’atteint pas une mélodie féminine.

  • Dû à l’effet pathologisant du tabac sur la qualité vocale,  il se peut que la voix n’atteigne pas la clarté escomptée =  la voix est sale, peu puissante, rauque.

  • Ils peuvent exister des pathologies ou des lésions liées à la consommation du tabac qui nous empêchent d’atteindre les objectifs de féminisation =  œdème de Reinke,  laryngite chronique…

Pour ces raisons, habituellement, lorsque nous travaillons avec des patientes fumeuses, la première chose que nous leur conseillons c’est qu’elles cessent de fumer.

Dans la plupart des cas, lorsque la patiente cesse de fumer, nous apprécions un changement vocale positif. La voix réagit bien à l’entraînement de féminisation : la qualité vocale se récupère, l’étendue vocale est travaillée et on atteint une mélodie plus féminine, et en fonction des cas, la voix s’éclaircit. Ce processus peut prendre un certain temps, pour cela, il est important de préciser que l’évolution dépendra de chaque patiente et que les résultats peuvent être très différents d’une personne à l’autre.

En règle générale, le tabac représente un obstacle pour la féminisation de la voix .

Néanmoins, il est vrai que j’ai travaillé lors des 15 dernières années avec des patientes qui n’ont jamais cessé de fumer, et pour lesquelles les résultats ont été satisfaisants quand à la féminité vocale atteinte.

Il est important de signaler le fait que pendant l’entraînement de féminisation de la voix nous ne travaillons pas de façon exclusive au niveau de la tonalité, sinon que nous travaillons la voix de façon globale ce qui implique que j’ai des patientes qui possèdent une voix grave et qui n’est pas pour autant moins féminine. Bien que je souhaite préciser à nouveau qu’il y a une grande différence entre une voix grave saine, potentiellement modifiable et féminisable, et une voix pathologique dérivée de la consommation de tabac,  dont l’aggravement se présentera plutôt comme une raucité qui pourrait représenter des difficultés lors de la recherche de la féminité vocale.

En résumé, il serait possible d’attendre une voix féminine chez une femme fumeuse en dépend des cas, mais, même si nous atteignons aujourd’hui un geste vocal plus féminin, ceci n’implique pas que lors des prochaines années, cette voix finisse par perdre sa qualité vocale due à l’agression constante du tabac, et qu’elle finisse donc par perdre toute trace de féminité.

Mon conseil en tant que spécialiste de la voix féminine

En tant que logopède spécialisée dans la féminisation de la voix, il est donc clair que je vais toujours vous conseiller d’arrêter de fumer, non seulement parce que c’est mieux pour votre voix, mais aussi, évidemment, pour votre santé. 

De fait, nombre de mes patientes ont arrêté de fumer après deux ou trois séances parce que le souhait de réussir à féminiser leur voix constituait une motivation assez puissante pour le faire et aussi parce que j’essaye, autant que possible, et dans la mesure où vous en avez le souhait, de vous aider à atteindre cet objectif, en vous motivant et en vous montrant les résultats que votre voix est capable d’atteindre en matière de féminisation.

Ainsi, peut-être qu’ensemble nous réussirons non seulement à féminiser votre voix, mais aussi, à vous faire, lorsque vous en avez le désir, arrêter de fumer.

 

MARIELA ASTUDILLO RAMÍREZ

Logopède spécialisée en féminisation et harmonisation de la voix

 

 

Découvrez le LIVRE de la logopède Mariela Astudillo

“LA FEMINISATION DE LA VOIX”

Cette oeuvre publiée en 2016 et traduite au français en Mars 2019 est destinée tant aux professionnels de la santé comme aux patientes et amateurs du monde de la voix. Il s’agit d’une introduction au monde de la transidentité et à la Méthode Astudillo, une méthode logopédique pionnière de la féminisation de la voix au niveau international. Elle présente des cas pratiques et décrit la méthodologie qui depuis 15 ans aide des femmes du monde entier à obtenir une voix plus harmonieuse et plus en accord avec l’identité et la personnalité de chaque patiente. De plus, cette oeuvre compte avec la participation de médecins de renommée comme le Dr Iván Mañero, les docteurs Luis Capitán et Daniel Simón de Facial Team, le Dr Pablo Ruiz Vozmediano, entre autres..

Contactez-nous par Whatsapp